Romans historiques

ROMANS HISTORIQUES – L’île des oubliés, Victoria Hislop

IMG 6661 scaled - ROMANS HISTORIQUES - L'île des oubliés, Victoria Hislop

Si toi aussi tu as un penchant pour les fictions historiques et que tu cherches un roman pour l’été, laisse-toi tenter par L’île des oubliés de Victoria Hislop!

PRÉSENTATION GÉNÉRALE:

Titre: L’île des oubliés (The Island)

Auteur: Victoria Hislop

Date de parution: 2005 (VO), 2012 (VF)

Genre: roman (fiction historique)

Prix: 8, 70 euros

RÉSUMÉ OFFICIEL:

L’été s’achève à Plaka, un village sur la côte nord de la Crète. Alexis, une jeune Anglaise diplômée d’archéologie, a choisi de s’y rendre parce que c’est là que sa mère est née et a vécu jusqu’à ses dix-huit ans. Une terrible découverte attend Alexis qui ignore tout de l’histoire de sa famille : de 1903 à 1957, Spinalonga, l’île qui fait face à Plaka et ressemble tant à un animal alangui allongé sur le dos, était une colonie de lépreux… et son arrière-grand-mère y aurait péri.

Quels mystères effrayants recèle cette île que surplombent les ruines d’une forteresse vénitienne ? Pourquoi, Sophia, la mère d’Alexis, a-t-elle si violemment rompu avec son passé ? La jeune femme est bien décidée à lever le voile sur la déchirante destinée de ses aïeules et sur leurs sombres secrets…

Bouleversant plaidoyer contre l’exclusion, L’Île des oubliés, traduit dans vingt-cinq pays et vendu à plus de deux millions d’exemplaires, a conquis le monde entier.

Source: Le Livre de Poche

MON AVIS SUR LE LIVRE:

Impression générale:

L’île des oubliés est l’un des meilleurs romans qu’il m’a été donné de lire. Il est tout simplement bouleversant. Je te le recommande sans hésitation si tu aimes les fictions historiques originales et très (très) émouvantes!

Il est indéniable que je vais me jeter dans la lecture des autres romans de Victoria Hislop, une auteure qui est pour moi un véritable coup de cœur.

L’île des oubliés de Victoria Hislop est un roman parfait pour l’été. Avec lui, tu vas te vider la tête très facilement. Il t’emmènera dans des contrées exotiques en compagnie de personnages superbes!

Récemment, j’ai eu le plaisir de lire La Salle de bal ( http://despagespoursenvoler.fr/romans-historiques/la-salle-de-bal-anna-hope.htm ) et Le Chagrin des vivants, d’Anna Hope. J’ai adoré ces fictions historiques mais je trouvais dommage que l’ambiance soit si sombre du début à la fin… L’île des oubliés est un roman très différent. Je m’attendais d’ailleurs à lire une histoire très noire car le résumé officiel met véritablement l’accent sur la colonie et sur la lèpre, semblant sous-entendre que ce sont les seuls thèmes et lieux du récit. Or, cette histoire est extrêmement diversifiée et la joie transparaît à plusieurs reprises!

Once upon a time…

Il était une fois une jeune femme de 25 ans, Alexis, partie en vacances en Crète avec son compagnon. La jeune femme se pose des questions sur son futur et surtout sur son amour de jeunesse. Ed est-il vraiment le bon? Ils sont si différents pourtant. Si l’un dit blanc, l’autre dit noir.

Pour avoir les réponses aux questions qu’elle se pose, elle pressent qu’elle doit aller voir Fotini, une très vieille amie de sa famille. Fotini habite dans le village où sa famille a vécu pendant de nombreuses années. La vieille dame est celle qui va lui révéler l’histoire des siens, le passé que sa mère a tant voulu garder secret.

Alexis abandonne son compagnon pendant quelques jours pour aller voir Fotini. La vieille femme se transforme alors en conteuse, berçant la jeune femme avec une histoire inoubliable.

Un retour dans le passé s’effectue très rapidement. Nous quittons Alexis et Fotini pour nous plonger dans la Crète du XXème siècle. L’histoire si « honteuse » que Sophia, la mère d’Alexis, a tant voulu lui cacher, prend racine en 1939. La majeure partie du roman est centrée sur l’histoire de la famille d’Alexis. Nous découvrons avec elle les personnes inoubliables qui ont fait partie de sa famille.

Pour moi, ce roman est un véritable conte. En effet, des obstacles se dressent sur le chemin de nos personnages, les jeunes filles Petrakis sont de véritables princesses crétoises… Je voudrais vraiment t’en dire plus (car il y a tellement à dire sur cet univers) mais je ne veux vraiment pas te spoiler l’aventure!

Les prémisses de la « honte ».

La première partie du récit se concentre sur l’histoire d’Eleni, l’arrière-grand mère d’Alexis. L’auteur ne s’attarde pas, elle met très vite en place son intrigue en présentant rapidement la famille Petrakis et en commençant son récit avec l’événement qui a bouleversé la vie de cette famille.

En effet, nous apprenons au début du roman que l’arrière-grand mère d’Alexis a été touchée par la lèpre. A cette époque, tous les malades de Grèce étaient envoyés dans une petite île au large de Plaka, le petit village de pêcheur où nous protagonistes adorés évoluent. Eleni est donc séparée de sa famille (de son mari et de ses deux filles), pour être envoyée à Spinalonga.

Nous ressentons le déchirement de cette famille grâce à la plume poétique de l’auteure et à la manière dont Victoria Hislop a structuré son récit.

Une île mystérieuse.

Lorsque Eleni se rend à Spinalonga, nous découvrons l’île avec elle.

Au début, elle semble peu attrayante mais elle évolue avec le temps. De nouvelles personnes arrivent et transforment cette île si peu chaleureuse en véritable coin de paradis. Les personnages évoluent alors dans un coin aux couleurs pastels et acidulées. Spinalonga ressemble à n’importe quelle ville: elle possède un gouverneur, des habitants, des commerces, des travailleurs, un hôpital.

En fait, je pensais vraiment que cette île mystérieuse allait être un coin très morbide et très sombre, mais ce n’était pas du tout le cas. C’est un point qui m’a agréablement surpris dans ce roman.

Par contre, j’ai été un peu déçue par le fait que la vie d’Eleni dans cette île a été assez peu décrite. La vie sur l’île avant les grands changements n’est pas non plus mise en avant. Je m’étais attachée à Eleni et j’aurais espéré passer plus de temps en sa compagnie.

La seconde guerre mondiale dans un petit village crétois.

Une nouvelle fois, l’auteure m’a agréablement surprise en ne centrant pas son récit sur Spinalonga mais en diversifiant les lieux, les personnages, les époques.

Alors que l’île de Spinalonga est épargnée par la guerre, des Allemands ont envahi la Crète et font régner un véritable climat de terreur. Nous découvrons alors l’occupation allemande dans un petit village de la Crète et ressentons l’effroi des locaux.

Un peu d’amour et de rébellion.

Quelques années plus tard et après la guerre, nous suivons l’histoire des jeunes filles Petrakis. Ce moment a été décisif dans ma lecture du roman. En effet, c’est vraiment à partir du moment où Anna et Maria sont devenues adolescentes que le roman s’est transformé en véritable addiction.

J’ai adoré découvrir ces jeunes filles si différentes. Anna, l’aînée, est particulièrement teigneuse. Elle est décrite comme une jeune fille absolument magnifique. Fille de pêcheur, elle rêve d’un autre avenir que celui auquel sa classe sociale la promet. Elle n’éprouve d’ailleurs pas une grande affection pour sa famille. Sa soeur, Maria, est une jeune fille absolument charmante. Elle est douce, touchante, gentille. Maria est très à l’écoute de son papa qu’elle adore et qu’elle veut protéger plus que n’importe qui.

Dans cette partie du roman, différents thèmes se mêlent: l’amour, l’amitié, la maladie, l’espoir, la joie, la jalousie, la haine… Nous avons un compte-rendu détaillé de la vie de ces jeunes crétoises et vivons avec elles les traditions de l’époque , le passage à l’âge adulte, les premiers émois.

Je ne m’étalerai pas sur cette partie du roman car je ne veux pas te spoiler l’histoire. Je peux juste t’assurer que de nombreux rebondissements t’attendent cet été!

Bilan: un roman parfait pour l’été vacances d’été.

Pour conclure, on ne s’ennuie jamais avec ce roman qui réussit parfaitement à nous tenir en haleine du début à la fin. Les personnages sont très attachants, l’écriture est d’une poésie magistrale, le scénario est original et très complet.

Ce qui est magistral avec cette oeuvre c’est que lorsque nous lisons, nous ne faisons pas que lire une histoire. Nous vivons aussi avec les personnages. Nous ressentons leurs sentiments avec force, nous pleurons avec eux, de joie et de tristesse.

Il mérite amplement la note de 10/10 que je lui attribue avec grand plaisir.

Si tu cherches un roman à lire sur la plage en été ou dans ton jardin, L’île des oubliés est le roman idéal. La chaleur de l’été est parfaite pour te mettre dans les bonnes conditions pour lire ce roman car tu auras véritablement l’impression de faire un bond en Crète. De même, le bruit des vagues et l’odeur de la mer te donnera l’impression d’être à Plaka.

En bref, L’île des oubliés de Victoria Hislop est un roman parfait pour l’été.

Pour plus de d’avis sur ce roman, tu peux aller voir sur ce lien: https://booknode.com/l_ile_des_oublies_0115707

Si tu as aimé cet article, je t’encourage à le commenter.

Si tu as des questions ou des remarques, je suis toute ouïe.

Lorsque tu auras lu cette oeuvre, n’hésite pas à venir donner ton avis dans les commentaires!

Je te souhaite une bonne lecture et te remercie d’avoir pris le temps de lire mon article!

À propos de l’auteur

Etudiante de 21 ans passionnée de littérature, je partage avec vous sur ce blog mes petits conseils lecture. Comme j'aime diversifier mes lectures, vous trouverez des articles sur de nombreux genres littéraires mais vous verrez principalement passer des chroniques sur de la fantasy Young Adult car c'est mon genre favoris !

1 commentaire

  1. […] J’ai d’ailleurs fait une petite chronique assez complète sur le blog l’année dernière et je vous y renvoie sur ce lien ! […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Tu aimes ce blog? S'il te plaît, partage-le :)