Développement personnel Vie pratique

EAT, Gilles Lartigot: les secrets honteux de l’industrie agroalimentaire.

Pourquoi devenir végétarien (ou mieux choisir tes produits sans arrêter de consommer des protéines animales) te permettra d'être en meilleure santé?

Dans cet article, je vais te présenter un ouvrage qui révèle les secrets honteux de l’industrie agroalimentaire et qui présente des alternatives à la consommation de protéines animales. Cet ouvrage te montrera pourquoi devenir végétarien (ou mieux choisir tes produits sans arrêter de consommer des protéines animales) fera que tu seras en meilleure santé.

Cet ouvrage s’adresse à tout un chacun. Si tu souhaites découvrir les coulisses de l’industrie agroalimentaire, tu en apprendras beaucoup et peut-être que ce livre te fera même changer de régime alimentaire. Si tu es végétarien ou vegan et que tu sais déjà ce que vaut la nourriture industrielle, tu ne seras pas non plus en reste car tu pourras découvrir avec plaisir quelques recettes!

PRÉSENTATION DE L’OUVRAGE:

Titre: EAT. Chronique d’un fauve dans la jungle alimentaire. (T1)

Auteur: Gilles Lartigot

Année de publication: 2013

Genre: vie pratique

Prix: 28 euros

RÉSUMÉ OFFICIEL:

Nous vivons dans une société toxique pour notre santé. La nourriture industrielle nous rend malade. La pollution, le stress et les produits chimiques font partie de notre quotidien. Ce sont des faits. Il est encore temps d’en réchapper.

Source: WinterFields éditions.

MON AVIS SUR CE LIVRE:

Tout d’abord, je tiens à préciser que c’est le premier livre de ce genre que je lis. Je n’ai pas du tout été déçue par ma lecture.

L’ouvrage est composé de deux « parties »:

  • De nombreuses interview avec des personnes au profil très différent: un professeur, un enquêteur, un musicien, des apiculteurs et une herboriste.
  • Une description du régime alimentaire de Gilles Lartigot avec de nombreuses recettes à tester.

Grâce à une enquête approfondie, Gilles Lartigot a écrit un livre qui résume parfaitement les principaux problèmes sanitaires et éthiques dont notre société est victime. On y découvre la vie misérable des animaux dont nous consommons la chair ou le lait.

Il s’agit d’un ouvrage très complet avec un travail de recherche conséquent. Gilles Lartigot a su réunir des profils extrêmement différents et chacun apporte sa pierre à l’édifice. En faisant appel à des spécialistes, l’ouvrage obtient un crédit indéniable et arrive à nous prendre par les sentiments.

J’ai appris des choses qui m’ont profondément émues et révulsées mais j’ai aussi fait de belles découvertes grâce à cette lecture. Par exemple, je ne savais pas que l’ail était un bon moyen de soigner un rhume. Le pouvoir des plantes ne cessera de m’étonner.

Un ouvrage qui ne veut pas t’obliger à devenir végétarien.

Gille Lartigot n’est pas du tout accusateur et n’essaye pas d’obliger le lecteur à devenir végétarien. Ce qui est agréable c’est qu’il ne cherche pas à juger les personnes qui consomment des aliments à base de protéines animales. Il ne fait qu’exposer des faits, laissant au lecteur le choix légitime de décider de son régime alimentaire.

EAT SOUS LES FEUX DES PROJECTEURS:

Dans cette partie de l’article, je vais mettre en relief quelques points soulevés par l’auteur. En aucun cas je ne dévoile absolument tout ce que l’auteur révèle, je vous donne simplement un petit aperçu pour que vous puissiez juger de l’intérêt que le livre aurait ou non pour vous. Certaines parties du livre ne seront pas évoqués comme l’apiculture, l’herboristerie et les abattoirs. Je pense que lire l’ouvrage aurait plus d’intérêt que de lire un résumé pour ces différents points.

Les perturbateurs endocriniens: fléaux de notre époque.

Gilles Lartigot met en relief la dose de perturbateurs endocriniens présente dans notre alimentation quotidienne. Le bisphénol A est en effet présent dans de nombreux produits du quotidien: Tupperware, conserves, plastiques, médicaments. Si vous ne consommez pas bio, vos aliments en contiennent encore plus car les pesticides sont également pourvus de perturbateurs endocriniens. Il est donc préférable de privilégier le verre.

Sachez qu’une couche de plastique recouvre l’intérieur des canettes. Le bisphénol A se diffuse ensuite dans votre boisson. A cela, rajoutez quelques pesticides et trop de sucre raffiné. 

Ce qui m’a également choqué est le fait que ces perturbateurs endocriniens se diffusent dans l’eau. Nous en éliminons régulièrement lorsque nous allons aux toilettes par exemple. Or, ils ne sont pas filtrés dans les stations d’épurations et contribuent à la disparition des animaux. En effet, les mâles deviennent stériles à cause des perturbateurs présents dans l’eau des rivières…

Chez les hommes, les perturbateurs endocriniens ont également des conséquences désastreuses. Les hommes ont moins de spermatozoïdes et les appareils génitaux connaissent des malformations. Les enfants sont également victimes de troubles du comportement

Les pesticides:

Les pesticides nous empoisonnent, nous consommateurs, et empoisonnent également les producteurs. Le taux de cancer chez les vignerons est en hausse car ils utilisent beaucoup de pesticides cancérigènes pour produire du vin.

La maltraitance animale: devenir végétarien pour lutter.

Cet ouvrage évoque également la maltraitance animale, que ce soit chez les éleveurs (pour la production de masse industrielle, pas forcément chez tous) ou dans les abattoirs. Je savais bien que le respect des animaux n’était pas au rendez-vous. J’avais également eu quelques échos de ce qu’ils subissent. 
Mais jamais, au grand jamais, je ne me doutais de l’ampleur de cette maltraitance animale.

Une grande partie des animaux vendus et consommés régulièrement dans les ménages, les cantines et les restaurants sont évoqués: vaches à lait, porcs, poules. Aucun animal n’est épargné des mauvaises conditions de vie (et de mort).

“Rajoutez le fait qu’une vache ne peut produire de lait qu’à condition de donner naissance à un veau. Il faut les inséminer artificiellement, gestation après gestation. On sépare le veau de sa mère dès sa naissance pour l’exploitation sur le marché de la viande en le rendant anémique pour garder la blancheur de sa chair”. 

-Gilles Lartigot

Il faut savoir qu’une vache séparée de son veau souffre énormément. Les vaches vivent également moins longtemps qu’elles ne le devraient. Une vache vit normalement 20 ans mais ici, elles sont exploitées pendant 5 à 6 ans et finissent ensuite en steak haché.

Les poules dans les élevages intensifs, quant à elles, vivent 16 mois. Ensuite, elles sont vendues aux abattoirs. La durée de vie normale d’une poule est de 7 à 9 ans.

Plus d’un milliard d’animaux sont tués chaque année en France.

Si vous lisez ce livre, vous en apprendrez beaucoup sur ce qui se passe dans les abattoirs car Gilles a interrogé Jean-Luc Daub qui a assisté pendant quinze ans aux tortures animales y ayant lieu. Des photos extrêmement choquantes agrémentent cette interview.

Learn more:

Si tu souhaites également approfondir tes connaissances sur cette partie du livre ou t’engager, tu peux aller voir le site de L214, une association engagée dans la protection animale (“L214 ÉTHIQUE & ANIMAUX a pour but de montrer les conditions de vie, de transport et de mort des animaux en s’appuyant sur des arguments solides, exposer des informations fiables, soulever des questions éthiques, proposer des solutions.”). Voici le lien: https://www.l214.com/ 

Avec quoi nourrit-on les animaux?

Lorsque la viande est bon marché, c’est qu’il y a anguille sous roche. Ces animaux sont généralement nourris avec des aliments bourrés de pesticides, avec de la nourriture transgénique et avec des résidus industriels. Bien entendu, tout cela laisse des traces dans la chair de l’animal, chair que tu ingurgites  si tu consommes cette viande.

La viande biologique est épargnée de ce genre de désagréments. 

Méfiez-vous des recommandations officielles:

En France, les recommandations officielles conseillent de consommer 3 produits laitiers/jour. Mais est-ce véritablement objectif? Lorsque l’on sait que ces recommandations sont établies par un comité d’experts composé d’une trentaine de membres dont au moins 19 sont directement affiliés à l’industrie laitière (Danone, Nestlé…), on peut se permettre d’avoir des doutes, non?

Avons-nous besoin de manger de la viande?

Selon le docteur Pierre-Marie Martin, non. La consommation de viande est un produit culturel inventé post seconde guerre mondiale. Devenir végétarien ne va pas nous affaiblir, au contraire. Devenir végétarien est même une très bonne solution pour être en meilleure santé.

La viande est d’ailleurs souvent assez peu recommandée. Il ne faut pas abuser de la viande rouge, la viande recomposée nous guette, des scandales alimentaires éclosent, le steak haché peut être contaminé par la bactérie E.coli à cause des conditions d’abattage…

Consommer local:

Lorsque la nourriture provient d’autres pays que la France, il faut se méfier car les normes diffèrent. Nous pouvons donc consommer des aliments porteurs de pesticides interdits en France.

Pour la nourriture bio, les supermarchés et hypermarchés se fournissent souvent dans les pays étrangers et le mode de production est souvent industriel. Dans certains pays, à l’exemple de l’Espagne, certaines personnes sont mêmes exploitées dans d’immenses cultures biologiques.

Pour en savoir plus, je te conseille de regarder cette vidéo de Tout compte fait: https://www.youtube.com/watch?v=Ggi7I6oDOcM (à partir de 9 minutes 50 principalement).

Il est donc préférable de se fournir sur des marchés, dans des fermes locales.

Quel est l’impact de notre nourriture sur notre santé?

Selon le professeur Pierre-Marie Martin “une alimentation équilibrée de type méditerranéenne ou japonaise traditionnelles peut prévenir 40% des pathologies cardio-vasculaires, cancers, maladies métaboliques et ralentir l’évolution de ces pathologies de 60% des cas”.

Devenir végétarien: par où commencer?

Gilles Lartigot, dans son ouvrage, ne fait pas que mener une enquête pour dénoncer les déboires de l’industrie agroalimentaire. Ce livre est une véritable mine d’or lorsqu’il s’agit de glaner quelques informations sur les aliments très bons pour la santé et comment les cuisiner.

L’auteur propose de nombreuses recettes que je vais tester sans aucun doute. Parmi elles, tu trouveras non seulement des recettes culinaires, mais également des recettes médicinales.

Pour ma part, je vais me laisser tenter par ce nouveau mode de vie, à la fois pour être en meilleure santé et pour défendre la cause animale. Par contre, je ne pense vais pas ôter entièrement les protéines animales de mon alimentation. Mais je ne vais plus consommer de viande qui provient d’un animal tué.

Les aliments que je n’ai vraiment pas l’habitude d’avoir dans ma cuisine attisent véritablement ma curiosité. Changer de régime alimentaire a quelque chose d’excitant. J’ai l’impression de me lancer dans une véritable aventure!

Ton avis en commentaire?

As-tu été convaincu par cet article? Vas-tu te procurer cet ouvrage de Gilles Lartigot? Comme il est un peu cher, n’hésite pas à le chercher d’occasion. C’est ce que j’ai fait et j’ai pu profiter d’un livre dans un état neuf avec un prix très attractif.

Et toi, que penses-tu de tout ça? Es-tu végétarien? Voudrais-tu le devenir? As-tu des conseils pour ceux qui voudraient le devenir?

Si tu veux en savoir plus sur l’auteur, rendez-vous sur ce lien: https://www.editionswinterfields.com/media

Pour découvrir quelques recettes alléchantes (avec quelques plats végétariens et d’autres pas), tu peux jeter un œil sur ces blogs: https://cuisinetaligne.fr/ ; https://www.hervecuisine.com/ ; http://healthyclemsy.fr/

Si cet article t’a plu et que tu souhaite découvrir mes autres publications, rendez-vous ici: http://despagespoursenvoler.fr/

À propos de l’auteur

Je suis une étudiante de 20 ans qui vient tout juste de terminer une classe préparatoire littéraire. Mon amour pour la littérature est très ancien. Déjà lorsque j'étais enfant, ma mère me lisait des histoires sans arrêt. J'ai dévoré des tas de livres (romans, BD, mangas...) et je continue à en dévorer. Avec la prépa, j'ai eu du mal à tenir le rythme mais désormais, j'ai plus de temps libre et je peux donc me replonger dans la lecture. J'ai également le temps de tenir ce blog à jour afin de faire partager mes coups de cœur. J'espère, avec ce blog, pouvoir vous aiguiller dans vos lectures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Tu aimes ce blog? S'il te plaît, partage-le :)